Cap sur Papeete, ville historique et culturelle

papeete
Papeete est la capitale de la Polynésie française et une commune de l’île de Tahiti. Elle est la plus urbanisée car elle regroupe les principales institutions comme le Haut-commissariat ou l’Assemblée, ainsi que les écoles, banques, cliniques, restaurants, magasins et autres entreprises. Aujourd’hui on t’en dit un peu plus sur son histoire et quelques endroits sympas à voir !

Commençons par le commencement

La ville tient son nom de la source du Bassin-de-la-Reine, ancienne propriété de la famille royale Pomare, qui se trouve dans les jardins de l’assemblée à Papeete. En tahitien « pape »signifie eau et « ‘ete » la corbeille. Le pasteur anglais William Crook s’installe à Papeete en 1818 avec sa famille et est considéré comme son fondateur selon les historiens. Il y construit un temple, une école et un hôpital. La ville devient capitale vers 1827 lorsque la future Reine Pomare IV s’y installe avec sa famille, étant ainsi le chef-lieu du royaume. Puis elle est rapidement le centre de la vie économique, politique et religieuse de Tahiti et ses îles.

La Reine Pomare IV, qui a d’ailleurs eu le plus long règne pendant 50 ans, séjourna à Raiatea pour protester contre l’intervention française. Elle rentra à Papeete en 1847 après la fin de la guerre franco-tahitienne pour y établir sa résidence officielle jusqu’à sa mort 30 ans plus tard. C’est en 1880 que Tahiti et ses dépendances sont annexées à la France, pendant le règne du dernier roi de Tahiti, Pomare V, fils héritier de la Reine Pomare IV. Papeete devient une commune 10 ans plus tard. 

Avant d’être agrandi, le port de Papeete accueillait le Motu Uta, un petit motu dressé dans la baie de Papeete qui en faisait son charme et qui a eu différentes utilisations au cours des époques. La Reine y avait sa maison pendant un temps, puis il devient un îlot de quarantaine pour les voyageurs originaires de régions à risque sanitaire, et une prison pendant la seconde guerre mondiale, jusqu’à sa disparition en 1962 avec la construction de la digue. 

Papeete aujourd’hui, entre culture et couleurs

A l’entrée de Papeete on trouve la Maison de la Culture, lieu culturel et festif qui cherche à préserver les traditions polynésiennes notamment en accueillant des danseurs de Ori Tahiti lors de magnifiques spectacles. C’est également là-bas que se déroule chaque année le festival international du ukulele pour promouvoir sa pratique et ses frappes traditionnelles. Si tu poursuis ta balade en longeant la mer, tu arrives sur les Jardins de Paofai, un parc génial pour prendre un bol d’air frais en centre-ville. Des aires de jeux pour les enfants, des tables de pique-nique, des bassins pour observer les poissons, des snacks avec des plats typiques de Polynésie et de grandes étendues d’herbe verte t’y attendent. Inauguré en 2010, le parc donne accès à la plage mais on ne peut s’y baigner. Des va’a (pirogues) sont cependant amarrés le long de la rive pour tous les amateurs de ce sport qui viennent le pratiquer. Nous poursuivons notre balade pour arriver sur l’Esplanade Jacques Chirac, aménagée tout récemment. On y trouve deux beaux restaurants face à la mer, le Moana qui signifie « océan » et le Meherio, qui veut dire « sirène ». Puis le long du port et de tous ces bateaux nous arrivons sur la promenade du front de mer, qui nous mène aux incontournables roulottes de la place Vaiete, lieu emblématique de la nourriture locale le tout dans une ambiance conviviale. Le port se termine sur le Quai des Ferries d’où partent les navettes tout au long de la journée pour Moorea.

Depuis sa création en 2014, le festival international de street art ONO’U laisse place tous les ans à des artistes du monde entier qui peuvent s’exprimer à travers des fresques qui colorent toute la ville ! Quant au centre-ville, il accueille le marché de Papeete, lieu authentique datant du XIXe siècle où tu peux aller faire le plein de souvenirs faits avec soins par des artisans polynésiens, tout comme déguster les fruits, légumes locaux ou le poisson des familles pêcheurs de l’île. 

Tu pourras même y trouver des joueurs de ukulele aux alentours qui te partageront leurs belles mélodies tropicales. Pour t’en procurer un et jouer à ton tour des musiques qui te feront voyager, les ukuleles de Upa Upa Tahiti sont juste à côté au Quartier du Commerce chez le magasin Natural Shop Tahiti, dans une rue piétonne aux dalles rouges reconnaissables facilement. 

Au cœur de Papeete on trouve également sa cathédrale de couleur jaune nommée la Cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception. Ce lieu de culte est emblématique de l’histoire de Papeete car elle fut témoin d’un cyclone en 1906, de bombardements par des croiseurs allemands en 1914, de raz-de-marées en 1983, d’émeutes en 1987 et puis en 1995, ces dernières pour manifester contre la reprise des essais nucléaires aux Tuamotu, qui ont commencé dans les années 60. En effet c’est en 1962 que le Centre d’Expérimentations du Pacifique fait son arrivée en même temps que la construction de l’aéroport à Faa’a.