Le ukulélé au Japon

Japon
Le ukulélé s’est trouvé une place importante au Japon. La preuve, ce petit instrument est présent presque partout dans ce pays asiatique et obtient même le slogan « je suis énorme au Japon » sur toutes les surfaces présentant sa photo. Le ukulélé qui est un instrument considéré comme étant propre à Hawaï a su se faire une place particulière dans le coeur des japonais et des japonaises. Tour d’horizon sur l’histoire du ukulélé au Japon.

Le ukulélé : un instrument très significatif au Japon

Pour faire simple, le ukulélé est reconnu comme étant le représentant de la bonne volonté entre l’Amérique et le Japon. Au fil des générations qui passèrent, cet instrument a en effet permis de réunir le meilleur des traditions américaine, hawaïenne et japonaise. C’est plus particulièrement vers les années 1885 que les Japonais ont fait leur entrée à Hawaï où à peu près 200 000 japonais ont élu domicile sur le sol hawaiien pour œuvrer sur les champs de canne à sucre.

Et puisqu’en ces temps-là, il était compliqué pour les Américains d’origine japonaise de se fondre entièrement dans la masse et de s’intégrer dans la culture des lieux, plusieurs foyers ont pris la décision de renvoyer leurs enfants dans leur pays d’origine pour qu’ils puissent continuer librement leurs études. Une situation qui a amené de nombreux enfants à rapporter avec eux un ukulélé en souvenir de Hawaii. C’est en 1920-1930, au moment où les enfants immigrants ont atteint l’âge légal que la popularité du ukulélé au Japon a vu le jour. Au titre des ambassadeurs les plus connus du ukulélé au Japon, on retrouve Yukihiko Haida accompagné de son frère Katsuhiko. Fils de parents japonais habitant à Hawaï, les deux nisei ont été contraints de quitter le pays pour retourner au Japon suite au décès de leur père. Buckie Shirakata, lui aussi a contribué de très près à la popularisation du petit instrument de musique qu’est le ukulélé au Japon. Grâce à sa collaboration avec le groupe haïda, la bande de Shirakata figure dans la liste de la première vague d’interprètes de musiques provenant de l’Hawaï au Japon.

Le ukulélé : instrument de rédemption après la guerre

Suite à la seconde guerre mondiale qui a frappé le monde, le Japon avait grandement besoin de se réinventer. La vie à cette époque était en effet dure avec l’argent qui se faisait de plus en plus rare et les équipements difficiles à trouver. Ce qui n’était pas entièrement le cas de la culture hawaiienne au pays, puisqu’après la guerre (vers les années 50), plus de 4 500 groupes se sont formés et ont commencé à interpréter de la musique hawaiienne au Japon. La demande de ukulélé était d’ailleurs si forte que Toshiba a commencé à concevoir sa propre collection. En 1957, un bon nombre de fabricants se concentrant uniquement sur ce petit instrument de musique à corde se sont alors fait une place sur le marché, dont un fabricant de ukulélé expérimenté et plus respecté comme Kiwaya en tête du classement.    

Actus Récentes

Découvrez...

    Guitarlele Rangiroa Upa Upa Tahiti 3

    Guitarlele Rangiroa

    260,00 €